pascalmary2020-64bis.tiff

18 juin à 18h30

Pascal MARY

Pascal Mary, auteur et compositeur de cinq albums, propose un spectacle de chanson singulier, sa traversée de la vie qui est aussi la nôtre rendant l’intime universel.

 

« Si vous comptez sur l’amélioration des conditions extérieures pour être heureux, vous n’êtes pas rendus ! »  pourrait être le sous-titre de ce spectacle.

 

De la tendresse, mêlée parfois à de l’humour noir, il en met beaucoup pour faire passer ses obsessions qui peuvent être aussi les nôtres : la vacuité de la vie, l’impermanence des choses, le temps qui passe, la mort de proches, la sienne, la vôtre. Ajoutez une soirée de noël surréaliste, un grand-père obsédé sexuel, une grand-mère qu’a un coup d’ chaud et une petite sœur qui a pris froid, vous aurez un portrait familial pas piqué des vers, enfin presque pas…On n’s’ennuie pas à ce spectacle en forme de montagnes russes (même si l’ennui des enfants le dimanche y est fort bien imagé)

 

L’écriture est poétique, profonde, cocasse ou sensible, la  présence scénique est charismatique et généreuse, l’énergie est rayonnante, la voix tour à tour puissante ou caressante, la musique enlevée et riche, toujours très mélodique.

 

Ses influences d’auteur sont clairement marquées par la poésie de Prévert, la chanson à texte des Brassens, Barbara, Vian, Souchon, Sylvestre entre autres.

Amoureux de la chanson de scène qui se vit et s’interprète, du music-hall et des grandes années cabaret il  a du Trenet, du Montand dans les guiboles.

 

Drôle, poignant, provoquant ou grinçant, entre concert et stand-up, ses entre-chansons écrites mais aussi improvisées qui sont sa marque de fabrique, sont autant de prétexte à souffler le chaud et le froid ; il est chez lui sur scène,  il se chante et se raconte,  qu’il soit accompagné par Martin Le Ray, au piano et à la voix qui a signé les arrangements musicaux du spectacle et également des deux derniers albums, ou seul en piano-voix.

 

Du tragique à l’enchantement de la vie, tout y passe, on  est convoqué, touché, on pleure, on rit et  l’on en sort nourri, apaisé et heureux.